acte 9 - Patrick Giordano



patrick-portrait.jpg

Rien ne me prédestinait à la peinture, et pourtant... une carrière riche de 25 ans dans le tourisme m'a fait sillonner le monde entier, et résider dans différents pays. Jusqu'au jour où mon destin bascule vertigineusement en 1998 :
Un accident de voiture, trois jeunes dominicains tués sur le coup, et moi-même frôlant tant la mort... cette grande dame qui décide de me laisser un peu de répit...Mais me vole définitivement ma sérénité!
Commencent alors la souffrance, mes cauchemars, les insomnies... jusqu'au jour où mon besoin d'extérioriser ces tortures s'est imposé à moi et m'a conduit de façon naturelle et impérieuse à la peinture.
Une toile, quelques tubes, et mes nuits sans sommeil remplies de souffrances se transforment en créations salvatrices et apaisantes. Sans comprendre pourquoi ni comment... comme si l'un des disparus, artiste peintre, se servait de mon corps, de mon âme, pour exister. Une mission me conduira en Grèce en 2002. De retour en France, la Créativité m'habite jour et nuit, et meuble ma solitude dans cette souffrance, toujours présente, intolérable et pernicieuse.
En 2004, le hasard me fait rencontrer le Responsable d'ATAS, association d'Aide au personnes Sourdes et muette à Djerba. Emu par cette cause, je me propose de soutenir Atas participe au Festival de Midoun et reverse à l'association les bénéfices de la vente aux enchère d'une toile.
Mes chimères me poursuivent encore et toujours...
La décision d'exposer mes créations en 2005 s'impose comme la seconde étape de ma démarche thérapeutique à travers l'art.
Ma première exposition, les couleurs de la, voyage en France(Valence, Avignon, Chalon Sur Saône, Saint Etienne, Lyon, Mulhouse...)
Aujourd'hui, malgré l'aide de spécialistes en tout genre, je suis forcé de constater que seule la peinture et la quête de nouvelles techniques on raison des tortures physiques et psychologique qui me hantent depuis 1998...
Ma mère décédée en 2008, cette relation fusionnelle qui me conduira a une créativité nouvelle et de trouver de nouvelles techniques me renfermera dans mon atelier pendant une année. Annulation d'expositions. Mais un nouveau départ me permettra de me rendre en Arizona pour un échange culturel. Une expérience remplie d'échanges et de rencontres d'artistes peintres pleins de talents. Une relation qui m'a apporté un travail collectif.
Suite à mon évolution et mon passé dans le tourisme j'ai exposé en France, Espagne, Etats-Unis, Suisse, Tunisie...



patrick portrait