La Tour Saint Nicolas

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

mercredi 9 novembre 2011

les artistes de la braderie 2011

acte 9 - Patrick Giordano



patrick-portrait.jpg

Rien ne me prédestinait à la peinture, et pourtant... une carrière riche de 25 ans dans le tourisme m'a fait sillonner le monde entier, et résider dans différents pays. Jusqu'au jour où mon destin bascule vertigineusement en 1998 :
Un accident de voiture, trois jeunes dominicains tués sur le coup, et moi-même frôlant tant la mort... cette grande dame qui décide de me laisser un peu de répit...Mais me vole définitivement ma sérénité!
Commencent alors la souffrance, mes cauchemars, les insomnies... jusqu'au jour où mon besoin d'extérioriser ces tortures s'est imposé à moi et m'a conduit de façon naturelle et impérieuse à la peinture.
Une toile, quelques tubes, et mes nuits sans sommeil remplies de souffrances se transforment en créations salvatrices et apaisantes. Sans comprendre pourquoi ni comment... comme si l'un des disparus, artiste peintre, se servait de mon corps, de mon âme, pour exister. Une mission me conduira en Grèce en 2002. De retour en France, la Créativité m'habite jour et nuit, et meuble ma solitude dans cette souffrance, toujours présente, intolérable et pernicieuse.
En 2004, le hasard me fait rencontrer le Responsable d'ATAS, association d'Aide au personnes Sourdes et muette à Djerba. Emu par cette cause, je me propose de soutenir Atas participe au Festival de Midoun et reverse à l'association les bénéfices de la vente aux enchère d'une toile.
Mes chimères me poursuivent encore et toujours...
La décision d'exposer mes créations en 2005 s'impose comme la seconde étape de ma démarche thérapeutique à travers l'art.
Ma première exposition, les couleurs de la, voyage en France(Valence, Avignon, Chalon Sur Saône, Saint Etienne, Lyon, Mulhouse...)
Aujourd'hui, malgré l'aide de spécialistes en tout genre, je suis forcé de constater que seule la peinture et la quête de nouvelles techniques on raison des tortures physiques et psychologique qui me hantent depuis 1998...
Ma mère décédée en 2008, cette relation fusionnelle qui me conduira a une créativité nouvelle et de trouver de nouvelles techniques me renfermera dans mon atelier pendant une année. Annulation d'expositions. Mais un nouveau départ me permettra de me rendre en Arizona pour un échange culturel. Une expérience remplie d'échanges et de rencontres d'artistes peintres pleins de talents. Une relation qui m'a apporté un travail collectif.
Suite à mon évolution et mon passé dans le tourisme j'ai exposé en France, Espagne, Etats-Unis, Suisse, Tunisie...



patrick portrait

mardi 8 novembre 2011

les artistes de la braderie 2011

acte 8 - Ludo



ludo portrait

«Si j'étais né 10 000 ans plus tôt, j’aurais passé ma vie à écraser des morceaux de charbon sur les surfaces rugueuses de la roche pour jouer avec les ombres changeantes des torches... Mais Je n'aurai pas pu m'empêcher de critiquer la chasse aux mammouths... »
Si tu étais une image...?
- Je suis d'abord une idée... un sentiment intriguant ; la colère, l'angoisse, la tristesse, l'incompréhension, le doute ... un sentiment qui est devenu une idée... C'est long, c'est très long, ça n'en fini pas ... jusqu'à ce qu'émerge une image…
Et comment elle vient alors cette image ?
- Il y a un temps très long, très lisse, très calme qui glisse en parallèle, c'est le temps du rêve. Je passe plus de temps à rêver qu'à dessiner... La plus part du temps, elle est pensée très en avance, je la trouve dans l'actualité, dans certains sentiments intrigants, ce qui se cachent dans les interstices de la vie quotidienne. Elles traînent dans les corbeilles, dans mes fonds de poches, dans les plis de ma mémoire... Quand je décide de passer à la réalisation, je couvre une feuille de poudre noir, fusain, pastel sec, craie noire..., je m'en mets plein les mains, je la caresse des doigts, du pinceau, je souffle dessus..., je frotte, je gomme... et puis je laisse décanter la feuille.
Et ça donne quelque chose ?
- Un dessin, une image... elle est drôle et grotesque, caricatural ou symbolique ou allégorique, elle m'impressionne ou m’effraie ou me fait rire aux larmes... Elle s'affirme définitivement avec quelques traits plus ou moins prononcés, une certaine mise en lumière, elle demeure souvent un peu étrange, ouverte aux interprétations des regards qui aiment un peu fouiller dans leur propre mystère. Pourvu qu'elle reste libre, elle est telle que chacun l'interprète, telle que chacun la voit... Elle n'est qu'un support de rêverie après tout.
Sinon, des sujets d'inspiration ?
- l'actualité, la société, les petits moments de la vie, tout, tout ce qui me paraît aussi magique qu'étrange, drôle ou révoltant...
Des guides ?
- Aucun, ni dieu ni maître, des amis, des exemples, Topor, Borges, Bachelard, Reich, Siné, Kubin, Steadman, Nast, mon chat, des gens de passage, un bon matelas...
Bon, merci... Je ne sais pas, faut voir.
- Merci, est-ce que je vais garder quand même mon triple A ?



les cornes

vendredi 4 novembre 2011

les artistes de la braderie 2011

acte 7 - mélie etc



melie-portrait.jpg

Mâconnaise d’origine et de cœur, je vis actuellement à Mâcon après quelques années de vie Lyonnaise et dans le sud de la France pendant lesquelles je découvre les arts graphiques.
Photographe et infographiste de formation, j’aborde la création artistique en réunissant photo, collage de papiers, de fibres naturelles, peinture à l’huile, pastels secs et gras, encres, ... technique mise au point au cours de mes recherches et réalisations.
Attirée vers la nature, jouant sur les couleurs, avec des formes et des lignes épurées. J’insère dans mes toiles des mots, manuscrits ou par collage de coupures de presse, de morceaux d’affiches, ... Grande lectrice, très sensible aux mots, je débute toujours mes créations à partir de mots ou d’expressions lus ou entendus qui “stimulent” mon imaginaire.
A partir de mes créations, j'offre la possibilité au "lecteur" de rêver, de découvrir son propre univers, de s'évader au-delà des limites de mes tableaux.



mélie peinture

mercredi 2 novembre 2011

les artistes de la braderie 2011

acte 6 - Joss



Joss portrait

Un jour, un ami m'a mis dans les mains un appareil photo. Incrédule, je me mis à la tâche et termina péniblement la pellicule. Direction le labo, chambre noire, lumière rouge, révélateur... la photo apparaît, la passion s'enclenche.
Je vis depuis une osmose-répulsion avec la photographie. Une relation intense qui me permet de partager - ou rejeter - ces instants forts que je partage avec les autres.
Les travaux exposés ici sont des commandes de François Bertrand pour La Tour Saint Nicolas et de Cédric Touzé pour le spectacle "Cadavre exquis". Ces photos sont prises et développées en numérique.

Joss

Joss photo

les artistes de la braderie 2011

acte 5 - Luc Bernad



luc portrait

Luc BERNAD, né en 1950 dans le Nord de la France, vit et travaille à Lux (Bourgogne). Son œuvre a pour origine une ligne graphique bien notée aux Beaux-Arts. Elle est le départ et le moteur de son œuvre.
Entre gribouillage et dessin maîtrisé, Bernad se sert de la musique comme rythme de dessin. Du graphisme minutieux au pastel sec puis aux toiles de grand format en passant par le dessin d'observation, son évolution le mène désormais vers un langage personnel proche de la calligraphie.
Biographie :
Beaux-Arts de Metz, puis 3 ans professeur de dessin en collège, avant de choisir une vie d'artiste itinérant d'Ibiza au Nord de l'Europe en passant par l'Inde et le Népal. Illustrations, posters, carnets de voyage, graff...
Après 25 ans de dessin, entame une évolution vers la peinture en 1996. Expose régulièrement à Paris, en Bourgogne et en Suisse jusqu'en 2005. Long séjour à Madagascar, puis retour en Bourgogne avec un nouvel atelier et un nouveau dessin présenté pour la 1ère fois à un large public à la biennale des Arts Hors les Normes à Lyon en octobre 2011.



luc peinture

- page 2 de 8 -